TT dins ch’Nord (B)

ImageDe la promenade du dimanche au rallye raid, en passant par ton tour du monde à  toi que tu as fait, c'est ici: Organise, rameute, raconte!

Modérateur: Les modos

TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Tlr le 29 Nov 2016, 19:15

Bonjour \o/

En cette fin de mois d’octobre, Pierre (Aplesro) et moi (TLR) décidons de préparer une reco TT, partant de la région parisienne en direction du Nord…. Pour ce faire, nous demandons de l’aide à nos amis nordistes, afin de récupérer quelques traces utilisables. Un grand merci à David (Flan) qui a largement contribué à la construction de cette sortie TT. Ainsi, nous avons pu organiser conjointement (ATOC et Transalpage), cette petite virée automnale…


Différents CR ou parties de CR ont été rédigés indépendamment les uns des autres, une fois rassemblés, nous nous sommes dits qu’il serait intéressant que les différents points de vue et perceptions puissent s’exprimer.

C’est pourquoi nous proposons deux CR sur cette sortie TT qui sont loin d’être identiques, ne se répètent pas et montrent à quel point la vision des choses peut-être différente suivant la vision de chacun.
Vous pourrez donc lire : TT dins ch’Nord (A) rédigé par David (Flan): :arrow: :arrow: :arrow: viewtopic.php?p=561243#p561243
TT dins ch’Nord (B) rédigé par Michel (Mélic) et Thierry (TLR)

Bonne lecture




TT dins ch’Nord (B) par Michel (Mélic) et Thierry (TLR)

Voici donc le CR de ce périple organisé sur plusieurs jours. Avec Michel, alias Mélic nous nous sommes partagés le travail, Michel rédigeant les jours 1 et 2, me laissant le soin de raconter le 3ème.



Samedi : le 1er jour (par Mélic)

La veille du premier jour, TLR arrive chez moi. Malheureusement la circulation parisienne l'avait bien retardé ! On fignole l'organisation de demain : levé à 5h30, départ à 6h30, autoroute...

Image

Après un bon petit déj, on s'équipe et gaz !
Première surprise, la RD03 est bloquée en veilleuse, je passe donc devant jusqu'à Paris. Sur l’autoroute, je suis obligé de faire un arrêt pour le plein. Cette excursion sur 3 jours aura bien mis en défaut les 13 petits litres du réservoir de ma 600 XT, plus gourmande qu'un V52.
L'avant veille (ouh la, ça devient compliqué) j'avais installé un filtre à essence sur la XT. Sur l'autoroute se profile alors une longue côte, au début tout va bien, puis j'ai des ratés :( . La XT cale je m'arrête sur la BAU, je repère rapidement le souci. C'est une cosse de la bobine d'allumage qui s'est débranchée. On repart, 10 km plus tard, rebelote... Je sors la pince, je serre trop fort, je desserre, je galère à remettre la cosse ! Finalement on arrive à l'heure au point de RDV.

Image

Quelques minutes après on est rejoint par une folle équipe de joyeux :dada

(l’œil avisé remarquera que les gars du nord, à gauche, tirent une tête de 6 pieds de long, déjà fatigués les cocos :mrgreen: )
On remercie les automobilistes qui se sont arrêtés pour qu'on puisse prendre des photos. :-D
On se casse rapidement de ce bout de trottoir, l'envie d'en découdre est palpable. Les premiers chemins sont espacés par des portions de bitume qui vont se réduire d'autant que l'on s'éloigne de la région parisienne. Le terrain est globalement sec et roulant, il n'empêche que l'herbe est bien humide, et des ornières viennent jouer les trouble fête. La première chute sera pour Pierrot sur une mono trace, sans gravité.

Image

Un peu avant la pause du midi, le jardinier nous quitte, on allait trop vite pour lui. 8-P Il retourne avec son OVNI en RP ! Après de grandes négociations, on arrive à se partager les sandwiches et la boustifaille ramenée, à des tarifs acceptables. C'est à dire 20€ le sandwich, 30€ la cannette de soda :mrgreen: . Que voulez-vous mon bon monsieur, c'est la loi du marché : l'offre et la demande !

Image

On s'approche de la Normandie, Jik et le Glaude font demi-tour ! Le relief devient très intéressant, le ciel se dégage, les passages en sous bois sont à couper le souffle. JLD continue de nous guider, sans faillir à la tâche ! Du côté de la forêt de Lyons beaucoup de route, humide, grasse avec la chute des feuilles. La multitude de couleurs offertes par cette courte période de l'année est à tomber pourtant !

Image

Arrive le premier passage à gué :

Petite vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=vkwht-qTbpU

Puis un deuxième…

Image

Juste avant celui-ci, impossible pour Pierrot de redémarrer. En effet son capteur de point mort et de béquille ont tous les deux décidé de faire grève ! JLD arrange ça avec un bout de fil électrique bien placé :bravo . Pendant ce temps je me cherche un endroit tranquille pour une grosse envie pressante. :mrgreen: La troupe passe devant, je les rejoindrai une fois l'affaire faite. Je trouve alors LE coin parfait. Je suis sur le point de conclure et c'est alors que déboule en marche arrière un tracteur en train de labourer… :greuh
Nous atteignons le 200e km de rando sans avoir rencontré de grosses difficultés. Cela nous avait amené à rigoler au sujet d'un parcours réputé extrême. La fatigue commençait tout de même à se ressentir. Ah si seulement nous savions… :?
Après avoir évité une grosse chute en sous bois, nous sommes surpris par des parpaings mis dans le chemin pour boucher les saignées faites par l'écoulement de l'eau. On profite de la vue sur l’hippodrome de Mauquenchy avant d'entrer dans le chemin qui le surplombe. Grosse descente, grimpette, le tout au milieu de profondes ornières de 4x4.
On peut apercevoir de nombreuses vaches Milka :lol: (mais nous n'avons pas réussi à déterminer si elles étaient belle et bien violettes ou non). Certainement perturbé par cette question existentielle Pierrot fait une petite chute dans un passage gras sous le nez des vaches. Il était alors en partie bloqué entre la moto et des arbustes. Dans l’empressement en tirant sur le crash bar, je me retrouve moi aussi le cul par terre. :premier

On reprend les chemins !

Image

Ce chemin, (l'un des derniers de la journée) sera tueur d'Africa twin. :lol: Deux chutes pour JLD et une pour Thierry (assez acrobatique, la vidéo est drôle :wink: ). TLR se dépêche d’aller aider JLD, je fais de même. En revenant l'on voit que l'Africa de TLR a décidé, elle aussi, d'en découdre, mais avec la Transalp de Flan !

Image

Le soleil finit par se coucher. :sniff
On fait les courses pour le soir :miam un peu beaucoup à l'arrache... je vous laisse juger…

Image Image Image Image


Bon, on n’a rien perdu en route ! :roll:
Marcopolo et Guiohm nous accueillent chaleureusement comme des héros. :youpiii
On allume le barbeuc à l'essence, le repas est délicieux ! (sauf les saucisses :-[ )

Image

Après le barbeuc, nous allons nous coucher. Pierrot s'installe dans le lit pliant et l'on peut entendre "Oh put*** oh... oh... oh... Y a une ornière dans le lit" :lol: :lol: :lol: Ce qui me déclenche un fou rire. :mrgreen:
Bref passons, c'est parti pour 8h de concerto cuivre en Do mineur. :bobonne



Dimanche : le 2ème jour (par Mélic)

Réveil en fanfare par les canards à 8h ! On range nos affaires, JLD après avoir fait taire les canards avec sa botte secrète, fait la vaisselle. Tandis que je passe le balai, tout le monde y met du sien !

Deux heures plus tard, on lève le camp en laissant derrière nous le mobil home propre, ce n’était pas gagné. :P

Les chemins ne sont pas trop humides ouf ! On fait une pause sur un point de vue sympa, l'une des Transalps pleine de scotch tente de mettre fin à ses jours en emportant avec elle sa camarade. :mrgreen:

Rien de grave :[ pas de casse ! Le bois c'est glissant !

Image

Puis, face à la mer cette fois-ci ! C'est beau. :shock: On a ensuite l'occasion de rouler sur un chemin sablonneux, c'est assez déstabilisant comme terrain !

Image

Le tracé jusqu'à la pause de midi sera très roulant, on avance vite ! Mais comme nous sommes parti un peu tard (pause café oblige :cafe ) nous sommes juste dans les temps ! Le relief devient plus vallonné que sur la côte, je préfère ça !
Et pour cause, ça me rappelle la maison. :P Point important le cubi a survécu jusqu'à midi, merci JLD. thx

Image

Après avoir mangé en guise de dessert des pommes ramassées (et non cueillies :ouioui ) par JLD (décidément) on repart ! Les chemins se succèdent sans que l'on rencontre de véritables difficultés, puis arrive un beau passage à gué !

Image

On peut voir Guiohm se faufiler discrètement sur le pont. :beuh

Une petite vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=a6BcVvvzjis

Après avoir croisé un chasseur, on fait une courte pause, certains se lancent à l'assaut d'une grimpette. Elle est en forme de U inversé, avec deux belles marches, et le demi-tour dans la pente ! Quand on entend un coup de feu et que les plombs retombent dans les branches non loin de nous, on file !

En parlant de grimpette, on va justement peu de temps après en franchir une ! La pente n'était pas énorme mais le passage pas très large et un tantinet sinueux. Mais surtout elle était longue cette grimpette, à se demander si elle allait s'arrêter. :wink: A la sortie de cette montée, je m'arrête assez promptement, et Pierrot surpris m'évite de peu. :lol:

Je repars en dérapant, Pierrot fait de même mais avec les feuilles et l'humidité, il fait pratiquement un demi-tour. :mrgreen: Prêt à faire la grimpette dans l'autre sens. :lol:

Image

Il commence à faire sombre, cependant on peut encore rouler, satané changement d'heure. :énervé
A l'entrée d'un chemin, je souhaite éviter un couple se baladant en changeant d'ornière.
L'avant passe sans soucis, je continue donc avec confiance malheureusement l'arrière ne veut pas passer. :ahhhhh Je me retrouve à l'équerre, à moitié sur un talus et... je tombe. :oops: Je relève la XT et c'est reparti. :wink: Peu de temps après JLD tombe en panne :pasmafote problème de fusible ! On répare, et c'est reparti. :sniff Cependant JLD ne fera pas parti de la balade Lundi.

On prend finalement la route vers le camping, il fait nuit! On se partage 2 mobil-homes, le patron nous avait préparé un bon steak frites, génial. :miam Il y a même de la bière. :gloup


Lundi : le 3ème jour Maudit Monday ! (par TLR)

Petite référence à U2 et Bloody Sunday… Allusion peut-être très exagérée par rapport aux évènements de Derry, mais quand même, ce fut l’hécatombe ce jour là, avec des pannes et des problèmes en cascade.

Maudit Monday, aussi, parce que la multitude de problèmes ne peut être, sans aucun doute, liée au hasard ! N’oublions pas que nous sommes partis nous aventurer dans le Grand Ch’Nord … terre accueillante certes, mais terre de tous les sortilèges !

Pourtant tout avait bien commencé le matin du troisième jour. Beau temps, météo presque estivale, tout le monde debout à 7h30, pour ne pas faire un départ à 11 heures comme la veille…

Image
Petit matin, le bungalow des Ch’nordistes à pied d’œuvre pour partir de TRÈS bonne heure.


Petit déjeuner à 8h30, on s’était dit qu’un départ vers 9h serait parfait au regard du kilométrage important à faire dans la journée (environ 220 km de TT).
Bon ça c’était dans l’idéal, vous vous en doutez bien…
Y faut dire que les gars du Ch’Nord, c’est comme les diesels, y faut sérieusement préchauffer avant de démarrer !

Chez eux, le préchauffage se fait au café, sinon pas question de décoller !
Pour vous dire, la veille, on a dû faire un arrêt d’urgence dans le premier troquet venu, autrement, impossible de démarrer la rando…
Mais bon, ça, ce n’est que pour le démarrage, si on veut avoir un bon rendement, y faut préchauffer plusieurs fois…

Mine de rien, avec tout ça, on n’a pas réussi à décoller avant 10h !
Pierrot (Aplesro) qui après avoir rêvé toute la nuit d’ornières, ne pensait qu’à y replonger, tête la première, comme la veille, trépignait sur place en rejetant des nuages de fumées qui auraient pu nous faire croire qu’un épais brouillard était tombé.

Image La locomotive est en route.


Bon ca y est on décolle...

Nous voilà partis, le trajet de ce matin emprunte pas mal de petites routes et de chemins très roulants. Pas de soucis, le groupe est homogène depuis le départ, ça roule plutôt pas mal et bon train.

Dans tous les villages que nous traversons, tout le monde est dans la rue en habit de sorcière, en monstre hideux et abominable, les enfants comme les adultes. Nous en avons croisés une multitude durant toute cette journée de lundi. Bizarre, le costume traditionnel de cette région !
Mais Nooooon… ! Nous étions de sortie le jour d’Halloween, journée de tous les maléfices...

Mais qu’est-ce qui nous prend de fêter à ce point une tradition importée directement de Trumpland ? Franchouillardement, on a le mardi gras pour se déguiser et défiler, mais on ne voit pratiquement plus personne dans les rues ce jour-là… Allez y comprendre quelque chose, vous…

Je n’ai donc pas tilté tout de suite, mais finalement, rien n’est hasard, surtout pas cette scoumoune en série, pendant cette seule journée d’Halloween.
Au début, en blaguant, je me suis dit que, sans doute, quelques autochtones ne supportant pas nos pétarades un peu bruyantes allaient nous maudire, mais à bien y regarder, quoi d’autre qu’un sortilège maléfique aurait pu provoquer autant de misère dans cette journée.
Mais qui donc pouvait nous avoir jeté un mauvais sort ?

Pxxtain ! Mais c’est bien sûr !

On a dû croiser la Marie Grauette qui n’a chté un sort du fond d’ l’iau aveucque sin groët qu’alle a toudis dins s’ma
in.

Image
Et encore, je ne vous mets pas la liste de tous les marabouts qui opèrent dans cette région, il y a de quoi frémir…



En fait, il faut que je vous dise, tout avait déjà un peu commencé la veille.
Fin de soirée, la nuit commence à tomber, notre Jean-Louis, pas très loin de chez lui, nous emmène sur le chemin du camping. Il décide de mettre un petit coup de pleins phares dans le chemin, histoire d’y voir un peu plus clair… et plouf, plus d’alimentation, l’Africa s’arrête. Plus de jus.

Image
Magique ! Le Grand Ch’ti rayonne déjà, de par ses grands pouvoirs.

Là, j’aurais déjà dû me douter de quelque chose…
Heureusement, contre tous ces Gargamelles du Grand Ch’Nord, nous avions le Grand Ch’ti avec nous !

La comparaison avec le héros au bonnet rouge de Peyo, chef des petits hommes bleus, n’est absolument pas fortuite et peut-être pas si incongrue que cela. Un bon nombre de points communs se retrouvent dans les deux personnages : à commencer par une barbe plus ou moins blanche qui montre un âge « un peu » avancé (là, je reste prudent), mais surtout une grande sagesse, une grande expérience de la vie pour l’un, comme pour l’autre, grand baroudeur devant l’éternel.

Il intervient évidemment pour nous sortir de cette mauvaise passe, instant délicat où tout le monde se demande si l’Africa va repartir ou si nous allons devoir la traîner avec une sangle pendant une quarantaine de kilomètres ... pas Glop ! Notre grand bidouilleur entre en action, analyse tous les paramètres de la panne, et commence méthodiquement par le début du réseau d’alimentation en électricité. Cosse de batterie, puis fusible du relais de démarreur, qu’il arrive à extraire après moult efforts. Bilan : des contacts douteux, oxydés sur le relais et l’Africa repart.

Là, Jean Louis prend la décision de nous abandonner et de mettre fin à ce périple ! Un de moins, c’était louche… Jean-Louis, dans son terrain de jeu favori, qui serait prêt à abandonner !!! J’aurais dû me méfier à ce moment là, il savait déjà que le mauvais œil était sur nous et a préféré lâchement fuir plutôt que d’affronter l’adversité de peur des représailles de la Marie Grauette. Oui, oui ! Il le savait, il n’a rien dit… Sont comme ça aussi, dans l’ Grand Ch’Nord.
On parle souvent de l’Omerta chez les Corses (auxquels j’adresse tout mon respect, pas envie de me faire plastiquer !) mais dans l’ Grand Ch’Nord, c’est la même règle implicite…

Bon revenons à notre 3ème jour…

Ah ! J’avais oublié de vous dire, David (Flan), avait lui aussi jeté l’éponge le matin du 3ème jour. Pareil, vu ce qui s’était passé avec Jean-Louis, il le savait lui aussi que le mauvais œil était sur nous. D’ailleurs, il a bien fait de se sauver, parce qu’il a juste eu le temps d’arriver chez lui. Son régulateur, grillé par le maléfice, a rendu son âme à la Marie Grauette. Et de deux ! Beau travail vieille sorcière !

L’heure tournant, nous décidons de nous ravitailler pour le repas du midi, afin de ne pas nous faire piéger en rase campagne.

Image
Tout a l’air fermé, c’est Halloween ! Ou peut-être nous ont-ils vus arriver ?

Quelques chemins plus loin, nous abordons une zone d’ornières, digne d’une zone militaire. Certaines ont dû être creusées par des chars AMX 30 et si l’on veut passer, il faut mettre les pieds sur le guidon tellement la profondeur est importante. On n’aperçoit plus que le réservoir des Africas.

Seul, un petit passage très étroit de la largeur d’une roue permet parfois de passer sans galérer. Tout content d’être arrivé à suivre cette petit bande très fine et glissante, je m’arrête à côté de Pierre pour faire une petite pause après cette bonne suée, il faut que je bouge la moto pour pouvoir béquiller, et là Fouac !

« Pied dans l’ornière,
Tout l’monde par terre...
Pas d’quoi êt’e fier !
Les pattes en l’air… » ♪♫♪

Image
N’a pu d’roues l’Africa !

Image
C’htite ornière, Jean Louis pose sa moto en étalon pour en donner la profondeur.

Michel (Mélic), du Ch’Nord lui aussi, devait certainement sentir la pression du sortilège augmenter. Il décide de rentrer pour aller suivre quelques cours à la Fac.
Bizarre, ils fuient tous les gars du Grand Ch’Nord…
Et de 3, la Marie Grauette l’a chopé quand même, puisqu’il n’a pu arriver chez lui qu’au ralenti avec de gros problèmes de carburation.

Pxxtain de magie noire ! Mais tant pis, nous continuons notre périple, même si l’effectif se réduit au fur et à mesure…
Malgré tout cela, nous avons emprunté certains passages magnifiques, dans d’improbables sous bois, où nous avions parfois juste la place de la moto, entourée par une voute de feuilles. Un tapis multicolore par terre, des couleurs chatoyantes, des feuilles jaunies par l’automne, bref quelques endroits magiques (ou maléfiques) où l’on roule avec un plaisir fou et que l’on voudrait ne jamais voir se terminer.

À la sortie d’un chemin, on entre dans un tout petit village, le Grand Ch’ti s’arrête un peu derrière nous, pour attendre Guillaume qu’il ne voit plus au loin… Au bout d’un moment, il fait demi-tour et part à sa recherche. Cinq minutes passent, un peu inquiets, nous retournons nous aussi, Pierre et moi, sur nos traces, à leur recherche.

On retrouve le Grand Ch’ti et Guillaume brandissant comme un trophée le pot d’échappement « Husqvarna » de Guillaume. La patte de fixation du cadre a cédé et le collecteur a fini par se cisailler. Guillaume s’en est aperçu quand il a cru qu’un enduriste roulant en échappement libre voulait le doubler…

Image
Pot prêt pour la grande braderie de Lille.

Premier bilan fait par le Grand Ch’ti : on a besoin de fil de fer et d’une canette vide. Ok, ni une ni deux, je retourne au village où j’avais aperçu un Ch’ti du cru, tracté par sa tondeuse.
Bon, le gars travaille dans l’enrobé des chaussées, il fouille dans son camion de chantier, me donne peu d’espoir quant au fil de fer, qui n’est pas son principal outil de travail me dit-il. Par contre je n’ose pas lui demander si toutes les bouteilles vides de pinard et de binouze qui encombrent le camion sont des outils de travail ? Pour sûr, à n’en pas douter, vu la quantité…
Bon, il m’en trouve un bout, super !!! Quand je lui demande s’il n’a pas une canette de coca vide, il me regarde avec de gros yeux hagards, non pas parce qu’il se demande ce que l’on va bidouiller avec, mais parce que, (et là je l’ai compris très rapidement), dans la maison, cette boisson n’est pas monnaie courante. Il va chercher tout de même dans sa poubelle de recyclage, Miracle ! il y en avait une, comme quoi je peux être mauvaise langue parfois !
Demi-tour vers nos amis en panne et là commence une bidouille de grand art, orchestrée de main de maître par notre Grand Ch’ti.
Il a soudain besoin d’une grosse pierre pour taper sur le collecteur, il demande à ce qu’on lui en trouve une aux alentours.
Pierre qui s’était fait vilipender la veille par le Grand Ch’ti pour avoir fait demi-tour dans un champ tout juste semé, saisit l’occasion. Il rappelle au Grand Ch’ti qu’on ne peut pas fouler les champs à la recherche d’un gros caillou, pas respect pour les agriculteurs qui ont semé récemment. (Eh eh, petite vengeance…)

Mais notre Grand Ch’ti, pas impressionné pour deux sous, lui répond du tac au tac que ce qui est planté va servir d’engrais biologique et est destiné à être retourné pour se mélanger à la terre, donc pas de dégâts sur ce coup là…

Je ne sais pas si vous connaissez la pub de la Maaf, mais on s’y serait cru. Vous savez le gars qui veut toujours coincer le responsable de la Maaf, mais qui n’y arrive jamais parce que l’autre a réponse à tout !
Et mon Pierrot qui marmonnait : Je l’aurais, je l’aurais…

Image
Une canette Heineken aurait été préférée par le Grand Ch’ti pour la réparation…


Bon j’avais bien essayé de le défendre notre « Pierrot Parigot », en expliquant aux gars du Grand Ch’Nord, qu’à Paris, quand ils trouvent de l’herbe, ils la fument, tellement c’est rare… Bref…
On cherche un petit coin sympa pour déjeuner, en croisant les doigts pour que la réparation tienne. Guillaume prend la sage décision de rentrer tranquillement par la route, ce qu’il fera sans encombre.
Et de 4, encore un autre, abattu par le Vaudou nordique, elle va tous nous avoir la Marie Grauette !

Image
Entrainement en position fléchie pour plonger ensuite dans le grand bain d’à côté.

Les trois rescapés repartent, le Grand Ch’ti, Pierre et moi. Mais pas bien longtemps…
Pierre m’arrête à la sortie d’un chemin, me disant que mon pneu arrière était bizarre !
Et ouais, il était bizarre…
Et de 5 ! Trop forte cette sxxlope de Marie Grauette qui a réussi à me balancer un petit clou de 2 cm juste entre deux tétines… Il faut le faire !
C’est parti pour un petit démontage de roue arrière, avec changement de chambre.

Bon encore une heure passée à bricoler au lieu de rouler, décidément nous serons très loin de boucler le parcours prévu.
Pierre, apeuré par la situation devenant de plus en plus catastrophique, décide à son tour de rentrer, je le comprends, il a encore de la route à faire pour rentrer sur Paris et c’est pas gagné, vu ce qui se passe !
Bien content, elle ne l’aura pas eu notre Pierrot, la Marie Grauette, certainement trop à s’occuper des deux rescapés qui vont repartir quand même.

À un moment, j’en suis venu à soupçonner le grand Ch’ti d’être à l’origine de tout ce chambardement, qui, finalement, lui permettait de mettre en avant ses forts pouvoirs réparateurs, justifiant ainsi sa position de Grand Ch’ti. Hypothèse plausible… non ? C’est le seul, à ce moment là, à avoir été épargné. Le Grand Ch’ti et la Marie Grauette ne ferait-il qu’un ?
On regarde notre montre, je dois rentrer chez Michel avant la nuit car je n’ai plus que les veilleuses pour m’éclairer (P’tête encore un coup d’la Marie Grauette !)
Le Grand Ch’ti regarde la trace et me dit qu’on peut rejoindre rapidement un lieu culte de la rando TT, le gué de Verchocq !

Petits chemins faisant nous roulons agréablement dans ce jour descendant. Inquiet par l’heure, je demande au Grand Ch’ti la distance restant à parcourir. « Oh ! Un quart d’heure et c’est bon me dit-il ! »
Je roule devant au GPS, je trouve le quart d’heure bien long, j’ai l’impression d’en avoir déjà fait au moins 2 des quarts d’heure !
Même question. « Oh ! 5 mn et c’est bon me dit-il à nouveau »
Je pense qu’on a bien encore fait un bon petit quart d’heure, quand enfin nous y arrivons.

Le temps dans le Grand Ch’Nord ne défile pas de la même façon que par chez nous ! Chez eux, une minute en vaut au moins deux, voire trois…
Mais ils ont raison dans le Grand Ch’Nord, il faut savoir prendre le temps de vivre… On n’est pas habitué, question de civilisation, c’est tout…
Le soleil vient de se coucher, je sens déjà la galère pour rentrer. On prend quand même quelques repères pour le franchissement, par sécurité : profondeur, pierres, etc…
A priori pas de difficultés majeures, 40 à 50 cm d’eau, courant peu violent, je me lance. Sur les 10 premiers mètres, tout va bien, je réussis à garder la trajectoire prévue, je continue et plouf, la roue avant plonge méchamment, suivie par la roue arrière qui se met à patiner.

Obligé d’y mettre les pieds pour m’en sortir, avec beaucoup, beaucoup de difficultés. Encore un coup de la Marie Grauette me dis-je en râlant. Finalement j’arrive à m’en dépatouiller tant bien que mal. Je fais le plein des bottes par la même occasion, histoire de rentrer fraîchement…

Image
Ça va se gâter, ça va se gâter…

Une fois sorti, le Grand Ch’ti me raconte que ça y est, il a compris pourquoi il en a tant vu galérer dans ce gué, que le sol est meuble, sableux et qu’on s’y enfonce…
Pensez qui m’aurait alerté avant le bougre !
D’ailleurs, du coup, il ne s’y risque pas…
J’émets de plus en plus de doute sur la collusion qui pourrait exister entre le Grand Ch’ti et la Marie Grauette. S’ils ne font pas qu’un, ils sont au moins de la même confrérie !
Oui ! Oui ! J’en suis sûr ! Le grand Ch’ti est forcément, quelque part, à l’origine de tous ces maléfices. Y sont retords les gars du Nord…
Le soir tombe, je ne veux pas prendre le risque de me voir transformé en crapaud ou autre batracien gluant, je fuis très rapidement…

Je n’épiloguerai pas sur le retour nocturne, où trop occupé à me coller derrière une voiture pour pouvoir rouler je me goure de trajet. Le GPS me fait alors passer par de toutes petites routes sans bandes blanches, ni repères. Je suis obligé de rouler à 30 km/h en prenant déjà des risques et de m’arrêter sur le bas côté à chaque fois que je croise une voiture. Sympa le retour…

Bon, allez, faisons abstraction de tous les déboires, maléfices, sortilèges et envoûtements de cette dernière journée.

Le Grand Ch’Nord reste malgré tout une très belle région, pleine de charme et de couleurs, surtout en automne. Je ne résiste pas à vous mettre la sublime photo de Guillaume montrant un des magnifiques paysages que nous avons traversés.

Image
Quelles couleurs ! Du grand art, vous dis-je…

Peut-être quelques petits conseils pour les étrangers qui, comme nous, voudraient inconsciemment s’y aventurer :
- Se prémunir de grigris anti mauvais sort. Là, il faut consulter les pages internet pour trouver la liste des marabouts locaux et efficaces.
- Consommer sans modération (là, je reprends la prémédication du Grand Ch’ti) de la boisson gazeuse hilarante, fabriquée, (mais on ne le sait pas), à base de salsepareille et vendue dans le Nord en canette.
- Apprendre quelques formules magiques pour amadouer les indigènes.

Pour boire un café :

Ch'est in brin d' quien, mais dins ch'nord, y'a toudis eun'alambic sus ch'fû.

Quand on croise des collègues motards :

Avec toute chette drach, mi n'a pas fini d'rouler dins l'berdoule.

Ou comme dirait si bien Galabru :

C’est le Nooooooooooooooooooooord !
Avatar de l’utilisateur
Tlr
Pilier du bar
Pilier du bar
 
Messages: 88
Enregistré le: 09 Déc 2013, 19:32
Localisation: St Jean de Braye 45 T@ de 91 et @T de 94 et 88

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar alost78 le 29 Nov 2016, 19:41

:bravo :bravo :bravo :bravo
Avatar de l’utilisateur
alost78
fait rien qu'à causer
fait rien qu'à causer
 
Messages: 6225
Enregistré le: 12 Oct 2005, 21:36
Localisation: VELIZY (Rég Par) T@2005 vendu

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Flan le 29 Nov 2016, 20:43

Super CR Merci à Michel et Thierry, que de bons souvenirs! \o/
ImageExcuse me, but I just have to explode!
Avatar de l’utilisateur
Flan
* L'aubergiste *
* L'aubergiste *
 
Messages: 36824
Enregistré le: 24 Sep 2005, 16:08
Localisation: Valenciennes. Mes motos: Suzuki DR 350, Transalp 88 et Africa Twin 90.

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Flan le 30 Nov 2016, 21:49

Je connaissais pas le coup de la sorcière là... à propos, petiote question à ceux qui étaient sur place, avez vous remarqué que nous sommes passés à coté d'un arbre à loques entre Cayeux et Amiens? (la photo je pense pas que ça soit celui là je l'ai prise au pif sur le Ouéb)
Image


Bon on y retourne? Chui chaud patate wow , cette fois c'est moi qui rentre dans Guiohm :twisted:
ImageExcuse me, but I just have to explode!
Avatar de l’utilisateur
Flan
* L'aubergiste *
* L'aubergiste *
 
Messages: 36824
Enregistré le: 24 Sep 2005, 16:08
Localisation: Valenciennes. Mes motos: Suzuki DR 350, Transalp 88 et Africa Twin 90.

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar steph55 le 30 Nov 2016, 22:35

Flan a écrit:Je connaissais pas le coup de la sorcière là... à propos, petiote question à ceux qui étaient sur place, avez vous remarqué que nous sommes passés à coté d'un arbre à loques entre Cayeux et Amiens? (la photo je pense pas que ça soit celui là je l'ai prise au pif sur le Ouéb)
Image


Bon on y retourne? Chui chaud patate wow , cette fois c'est moi qui rentre dans Guiohm :twisted:


Tu crois qu'il va être d'accord ?
Transalp de 87, et une DOV de 2001

https://goo.gl/photos/bDDN3KYZa3Gc1NSx5
steph55
Apprenti dieu
Apprenti dieu
 
Messages: 524
Enregistré le: 28 Avr 2010, 20:34
Localisation: 55 - t@ 87 avec un moteur de 89 et 650 deauville de 01

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Flan le 30 Nov 2016, 23:20

Peut être pas, mais on fait ça par surprise et on se roule dans l'herbe après, c'est meilleur :bisou
ImageExcuse me, but I just have to explode!
Avatar de l’utilisateur
Flan
* L'aubergiste *
* L'aubergiste *
 
Messages: 36824
Enregistré le: 24 Sep 2005, 16:08
Localisation: Valenciennes. Mes motos: Suzuki DR 350, Transalp 88 et Africa Twin 90.

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Alambic le 01 Déc 2016, 00:46

Ch'est in brin d' quien, mais dins ch'nord, y'a toudis eun'alambic sus ch'fû.

Oui ? On me hèle ?

Merci pour vos CR les copains.
Si quelqu'un veut se refaire le chemin en janvier ou février, je comptais justement passer voir le taulier dans son antre.
BadWolf : Vidéos tuto, tests matos, balades…
Image
Avatar de l’utilisateur
Alambic
a pas de vie sociale
a pas de vie sociale
 
Messages: 3271
Enregistré le: 07 Oct 2012, 01:24
Localisation: 29 - T@ 1990 & @T 1993

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar JeanBapT@89 le 01 Déc 2016, 18:58

:bravo le CR, on se fait ça quand j'aurai la moto et le temps et quand la météo sera propice ! :bisou les amis
JeanBapT@89
Grand Pignon
Grand Pignon
 
Messages: 231
Enregistré le: 18 Sep 2013, 10:51

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Tlr le 01 Déc 2016, 18:59

Encore de la haute sorcellerie cet arbre à loques David ? :vieux
J'vous l'disais qu'y z'était tous plus ou moins sorciers dins ch'Nord... :lol:
Avatar de l’utilisateur
Tlr
Pilier du bar
Pilier du bar
 
Messages: 88
Enregistré le: 09 Déc 2013, 19:32
Localisation: St Jean de Braye 45 T@ de 91 et @T de 94 et 88

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Frite le 25 Déc 2016, 16:18

Image

Un régal vos aventures et les excellents CR que vous en avez fait, toi et notre Chef vénéré...
Image
Frite , Image
Souvent trop loin du paradis des motards...
Parfois dedans. Merci les copains ! :respect

Image :paf
Avatar de l’utilisateur
Frite
Apprenti dieu
Apprenti dieu
 
Messages: 699
Enregistré le: 09 Fév 2011, 22:58
Localisation: Sud de la Gaule "Zone 3 Frontières" Be-Fr-Lu GS650 (Micro pattes obligent) Gasgas300

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Flan le 26 Déc 2016, 13:27

Tlr a écrit:Encore de la haute sorcellerie cet arbre à loques David ? :vieux
J'vous l'disais qu'y z'était tous plus ou moins sorciers dins ch'Nord... :lol:


Sans doute un peu païen Thierry, mais avec un mélange subtil de chrétienté.. Enfin ouais y a des coins perdus où les sciences occultes perdurent :-D

Merci à tous ceux et celles qui ont tenu à nous faire de gentils retours. :premier
ImageExcuse me, but I just have to explode!
Avatar de l’utilisateur
Flan
* L'aubergiste *
* L'aubergiste *
 
Messages: 36824
Enregistré le: 24 Sep 2005, 16:08
Localisation: Valenciennes. Mes motos: Suzuki DR 350, Transalp 88 et Africa Twin 90.

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Argos le 29 Déc 2016, 23:25

wow

Ca donne envie !
Argos
Maître des clés
Maître des clés
 
Messages: 309
Enregistré le: 14 Déc 2014, 20:09
Localisation: Auberchicourt - T@/1994

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar fggb le 30 Déc 2016, 18:27

Argos a écrit:Ca donne envie !

Certes, mais y avait pas quelques passages sado maso aussi ? wow

Ce qui est pratique avec ces CR c'est qu'on a AUSSI l'impression d'avoir participé à la rando ... mais au chaud :mrgreen: :bravo
(enfin je viens juste de m'y mettre, au chaud, après quelques heures de réparation/maintenance de matos agricole par -2°C)
Conchtinuez à labourer :premier
Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch
You dôôôn't know ze power of ze dââârk bike
ni dieu, ni maître, ni voduil
Avatar de l’utilisateur
fggb
use son clavier!
use son clavier!
 
Messages: 5141
Enregistré le: 20 Oct 2012, 17:34
Localisation: 31 Transalp 1100

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Flan le 30 Déc 2016, 18:38

fggb a écrit:
Argos a écrit:Ca donne envie !

Certes, mais y avait pas quelques passages sado maso aussi ? wow


C'est accessible à tout le monde. Même moi je le fais c'est dire ;)
Après chacun son rythme, le plus chiant furent les grosses ornières ou c'est surtout la fatigue et les bottes qui glissent qui ont fait perdre quelques appuis. Je suis tombé une fois quand mamie a décidé de caler au stop :lol:
ImageExcuse me, but I just have to explode!
Avatar de l’utilisateur
Flan
* L'aubergiste *
* L'aubergiste *
 
Messages: 36824
Enregistré le: 24 Sep 2005, 16:08
Localisation: Valenciennes. Mes motos: Suzuki DR 350, Transalp 88 et Africa Twin 90.

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Michedepain le 30 Déc 2016, 19:43

Oui même David l'a fait c'est dire! :mrgreen: :mrgreen:

Bon il faut de bon pneu et savoir s'arrêter quand on est fatigué! Nous on a eu du bol quasi que du sec... Dans la gadoue faut des pneus encore plus costaud et avoir un peu de pratique... Le parcourt est simple mais long et c'est vers la fin que des ornières bien casse *** se mêlent à la fête.
Les paysages valent le détour!
Avatar de l’utilisateur
Michedepain
Maître des clés
Maître des clés
 
Messages: 358
Enregistré le: 13 Avr 2015, 17:53
Localisation: T@00 - Amiens

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar riki69 le 30 Déc 2016, 20:11

Et donc, vous n'auriez pas une trace gpx du parcours ou sous un autre format ? Pour pouvoir s'en servir de base pour faire tout ou partie du parcours ?
XL600V PD06 naked
Avatar de l’utilisateur
riki69
 
Messages: 6
Enregistré le: 13 Nov 2016, 23:41
Localisation: Lyon - T@90

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar trebor1000 le 30 Déc 2016, 21:17

Salut,

Excellent retour sur votre "aventure", cela donne autant envie de participer que de regarder de loin faute de courage :-D

Trebor
Que du BONHEUR
Avatar de l’utilisateur
trebor1000
Grand Pignon
Grand Pignon
 
Messages: 235
Enregistré le: 26 Aoû 2015, 21:37
Localisation: Wattrelos S1000XR & T@88

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Zantafio le 30 Déc 2016, 21:57

Flan a écrit:
fggb a écrit:
Argos a écrit:Ca donne envie !

Certes, mais y avait pas quelques passages sado maso aussi ? wow


C'est accessible à tout le monde. Même moi je le fais c'est dire ;)
Après chacun son rythme, le plus chiant furent les grosses ornières ou c'est surtout la fatigue et les bottes qui glissent qui ont fait perdre quelques appuis. Je suis tombé une fois quand mamie a décidé de caler au stop :lol:


Ça me rappelle Methox à la Douaissienne, viendez, viendez, ça passe en Anaki y a des fonds durs qui disait ! :lol:
Et à l'époque, ce ne fut pas un stop qui fit choir le chef, mais un sanglier immatriculé en Belgique... :roll:

C'était il y a presque 10 ans, souvenirs, souvenirs. :vieux
ça sert à quoi la frite si t'as pas les moules, ça sert à quoi l'cochonnet si t'as pas les boules ?
Avatar de l’utilisateur
Zantafio
Ignition king
Ignition king
 
Messages: 4819
Enregistré le: 26 Fév 2006, 14:07
Localisation: Mouvaux 59 Nord - T@ 93 + MX-5

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Argos le 30 Déc 2016, 22:06

Huhu, j'y étais pas, mais l'histoire des fonds durs, je l'ai déjà entendu sur des bières à Douai.
Argos
Maître des clés
Maître des clés
 
Messages: 309
Enregistré le: 14 Déc 2014, 20:09
Localisation: Auberchicourt - T@/1994

Re: TT dins ch’Nord (B)

Messagepar Flan le 31 Déc 2016, 13:08

Bien vu Hervé: C'était mes débuts en TT avec la Transalp et 10 ans après, moteur et moto toujours opérationnels dans les chemins (avec quelques interventions et un super forum). Le pilote est à peine meilleur par contre :lol:
Il me manque un peu Méthox ! Je l'ai croisé chez Bonduelle Moto quand Mika a pris livraison de son Africa jaune, il a pas pris une ride le bougre ^^
Avec un bon groupe il faut pas hésiter c'est super. :premier
ImageExcuse me, but I just have to explode!
Avatar de l’utilisateur
Flan
* L'aubergiste *
* L'aubergiste *
 
Messages: 36824
Enregistré le: 24 Sep 2005, 16:08
Localisation: Valenciennes. Mes motos: Suzuki DR 350, Transalp 88 et Africa Twin 90.


Retourner vers Balades, sorties, voyages,...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron